lundi 28 février 2011

REIMS CROIX-ROUGE

Après Rome, il y a donc eu Reims…
Installation… Corinne et Laurence, de la médiathèque Croix Rouge étaient là, toujours là quand il fallait…
Vernissage mardi 15 février à 19h !
Un nouveau rendez-vous, une belle fête !
Une lecture dessinée de Paradiso.
Des rencontres encore des rencontres.
Du Champagne (Reims oblige !), oui, champagne pour Paradiso qui se porte bien, vraiment !
Une grande dédicace…
Ont suivi deux jours d’ateliers avec des centres de loisirs, des classes et même un groupe d’adultes… Varié, joyeux et passionnant !

Avec cette expo qui nous permet de faire rentrer les lecteurs tout droit dans le livre, on s’offre des moments magiques !

ON EST MÊME PASSÉS À LA TÉLÉ ! France 3 Champagne Ardenne… interviews, images de l’expo… Pour ceux que ça intéresse, c’est ici ! … et il faut sélectionner le « 19/20 – Champagne info du 18/02/2011 »

QUELQUES IMAGES

















Là aussi, que du bon !... heureusement, on revient pour le salon de Cormontreuil du 23 au 26 mars ! A bientôt tout le monde !

Lux paradiso, l’expo, reste à la médiathèque Croix-Rouge (19 rue Jean-Louis Debar, au pied du château d’eau - 03 26 35 68 40) jusqu’au 12 mars…

VENEZ NOMBREUX !!!

UNE CARTE POSTALE DE ROME !


Les élèves du CM1 de Christian Montégut, avec lesquels on a travaillé en atelier à Rome, ont mis sur leur blog un compte-rendu en mots, photos et vidéo…
C’est ici !

Un grand bonjour à vous, les CM1 de Chateaubriand !

mercredi 23 février 2011

LE TEXTE D'ALEXIS...

À Rome, il y a eu aussi la rencontre avec Alexis… un garçon de dix ans qui dans l’atelier « Arrêts sur images » n’a pas voulu que je regarde son texte tant qu’il ne l’avait pas terminé. Alors j’ai attendu et… j’ai enfin lu… Ça faisait :


LES CHATS DE L’AMOUR


Il y avait un chat vivant dans la liberté absolue et une chatte domestique, autrement dit « emprisonnée ». Le chat qui passait par là fut surpris de voir une si belle chatte, dans un jardin, ou plutôt dans une prison.
Le chat tomba aussitôt amoureux de la chatte. La chatte, le trouvant bien charmant, lui dit que pour qu’ils soient toujours ensemble, il fallait que le chat lui apporte un bout de liberté.
Pour la chatte, un bout de la liberté c’était un bout de la ville, le chat l’avait bien compris.
S’il prenait un immeuble ? Non, ce serait trop lourd.
Une voiture ? Non, ce serait trop gros.
Une personne ? Encore non, une personne c’est trop têtu.
Le chat ne voyait pas comment il pourrait trouver un morceau de la liberté. C’est là qu’il vit des touristes qui prenaient des phautes-o (si, c’est ainsi que ça s’appelait) de la ville. Vite le chat en prit une et s’enfuit. Il alla à la maison de la chatte, triomphant, là ou sa bienaimée l’attendait paisiblement.



La poésie des chats de l’amour

Un chat de la liberté
Et une chatte emprisonnée
Se rencontrent au printemps
C’est comme si on arrêtait le temps
La chatte demanda au chat
Un morceau de la liberté
Notre histoire ne s’arrête pas là
Le chat avait trouvé
Et là, il ramena triomphant
Le présent qu’attendait la chatte paisiblement.


Alexis


C’est bien, les ateliers !

Alexis écrit, chante, joue la comédie… et il vous invite à découvrir ses créations sur son blog : c'est ici !

ROMA !


On vous a dit qu’on allait à Rome, non ?!
Et bien…comment dire ?... c’était très beau, lux paradiso, Rome et… lux paradiso à Rome !
Médiathèque du Centre culturel Saint Louis de France, au cœur de Rome, entre Panthéon et piazza Navona ! Accueil de l’expo… et de nous, orchestré par Mélanie Marchand qui avait merveilleusement fait les choses (si si Mélanie !) ! Des moments joyeux, d’échanges en mots et en images franco-italiens dans l’exposition, des traces dessinées sur le mur de la médiathèque (image)…

Interview vidéo pour le site savoirchanger.org (qui sera en ligne courant mars, on vous tiendra au courant !) fort bien menée par Laureline Amanieux (si si Laureline !) et Mélanie (encore si si Mélanie !).
Et aussi des ateliers avec les élèves de l’école française Chateaubriand située dans la villa Borghese, pilotés par Zora qui, dans sa BCD, avait pensé à tout (si si Zora !)… Ils avaient tellement de choses à dire qu’on en est ressortis tout ébouriffés !
Atelier et dédicace au centre culturel, avec Marie-Eve Venturino, la libraire de la Librairie française La Procure, qui avait bien organisé ça (si si Marie-Eve !).
Et hop ! Déjà il a fallu démonter l’expo, prendre le train de nuit Rome-Paris et repartir direct pour Reims où on installait l’expo à la médiathèque Croix-Rouge… Une autre aventure !... à suivre !
Que du bon ! De quoi nous conforter dans l’idée que… si si, tous les chemins mènent à Rome !




Et pour conclure, une photo clin d’œil à Paradiso… Campo de’ Fiori… un cinéma… vite ! Tournez les pages !